facebook femme

Entreprenariat féminin : les femmes toujours limitées dans l’accès au financement – Etude Facebook / OCDE / Banque Mondiale

À l’occasion de la Journée de la Femme Digitale dont Facebook est partenaire, Facebook célèbre l’impact des femmes sur le marché du travail à l’échelle mondiale. 
Des progrès significatifs ont été réalisés en termes de parité, néanmoins les femmes sont encore confrontées à des obstacles démesurés, en particulier lorsqu’il est question d’investissements financiers.

Facebook, en collaboration avec l’OCDE et la Banque mondiale, a récemment dévoilé un nouveau rapport qui s’est intéressé à près de 32 000 petites et moyennes entreprises dans 42 pays. Ce rapport révèle que les femmes rencontrent toujours des difficultés d’accès à un capital lorsqu’elles souhaitent financer leurs entreprises… 

Les principaux résultats

  • Les femmes rencontrent des difficultés pour obtenir des financements leur permettant de démarrer leurs entreprises 
    • Tandis que 70% des entreprises gérées par des femmes ou des hommes déclarent utiliser leurs économies personnelles pour financer leurs entreprises, les femmes sont nettement moins susceptibles de financer leur entreprise avec un prêt bancaire ou un capital-risque.
    • Plus précisément, les femmes sont:
      • 6 points de pourcentage moins susceptibles d’avoir eu recours à un prêt bancaire
      • 5 points de pourcentage moins susceptibles de compter sur le financement d’amis
      • 3 points de pourcentage moins susceptibles d’avoir eu accès au capital-risque.
  • Concernant le taux des prêts bancaires, des différences sont encore faites entre les sexes
    • Les entreprises appartenant à des femmes sont 19% plus susceptibles de voir leur dirigeante être la seule employée que les entreprises appartenant à des hommes.
    • Les entreprises appartenant à des femmes ont un nombre d’employé(e)s médian égal à une personne, comparativement aux entreprises appartenant à des hommes, qui ont un nombre d’employé(e)s médian égal à trois.
    • Les femmes sont 10% plus susceptibles de diriger des entreprises créées il y a moins de trois ans contrairement à des entreprises âgées d’au moins 4,5 ans pour les hommes.
  • Le financement par l’industrie reste inégal entre les femmes et les hommes recevant des prêts 
    • Les femmes sont nettement plus susceptibles de diriger des entreprises dans des secteurs liés au service à la personne, comme l’hôtellerie, l’alimentation et la vente au détail, ainsi que les services sociaux, principalement l’éducation, les soins de santé, l’art et le travail à but non-lucratif.
      • Même dans les secteurs industriels dominés par les femmes, la probabilité de bénéficier d’un prêt en tant que femme chef d’entreprise de services à la personne et de commerce de détail est de 7 à 10% moins élevée que pour les hommes.
    • Les femmes sont nettement moins susceptibles que les hommes de diriger des entreprises dans des services techniques ou professionnels tels que l’immobilier ou les services financiers, la production ou la réparation de biens, notamment la fabrication, la réparation et la construction automobiles, les médias ou les TIC.
  • L’apport financier du conjoint dans l’entreprise est une source de financement importante chez les femmes 
    • Dans le monde entier, l’utilisation des fonds des conjoints comme source de financement est importante. Moins de 10% des femmes gérantes de PME citent cela comme une forme de financement pour leur entreprise.
    • En moyenne, seulement 8% des hommes propriétaires d’entreprise s’appuient sur l’apport financier de leur femme ou de leur partenaire comme source de financement de leurs entreprises. Les femmes sont beaucoup plus susceptibles de dépendre des fonds de leur conjoint, même dans les pays plus riches.
    • En Europe, une femme sur cinq cite le prêt bancaire comme étant une source de financement pour démarrer leur entreprise

Méthodologie

  • La population cible de ce rapport est constituée de PME de moins de 250 employés qui ont une page Facebook active.
  • Près de 32 000 travailleurs de petites et moyennes entreprises de 42 pays ont répondu à l’enquête en décembre 2017 et en janvier 2018, y compris 24 300 propriétaires d’entreprises et partenaires, dont 8 500 femmes. La proportion de femmes entrepreneurs dans l’échantillon varie d’environ un sur deux en Amérique du Nord à un sur quatre en Asie.
  • Pour plus d’informations sur le rapport The Future of Business vous pouvez visiter le site : https://futureofbusinesssurvey.org/

// Articles sur le même sujet: