indeed - pubdigitale

Technologies et emploi : Indeed dresse un bilan de la situation en France et en Europe

Indeed, premier site d’emploi en France et dans le monde, fait l’état des lieux du marché du travail dans un secteur en plein développement, celui des technologies. Pour l’élaboration de son rapport « Opportunités et challenges pour les employeurs européens du secteur des technologies », Indeed a analysé des données provenant du Royaume-Uni, de l’Irlande, de l’Allemagne, du Danemark, et bien sûr de la France. Le constat est relativement unanime : un grand nombre de postes techniques et spécialisés sont à pourvoir en Europe mais ne trouvent pas preneurs faute de candidats qualifiés disponibles. Où se situe la France dans ce panorama ? Quels sont les pôles d’attractivité technologiques en Europe ? Quel pays propose le plus d’offres sur ce secteur ? Autant de réponses fournies par le rapport Indeed.

Paris, pôle d’attractivité indéniable pour le secteur des technologies ?

De nombreux indicateurs montrent que la France tire son épingle du jeu en ce qui concerne les nouvelles technologies et l’emploi, bien qu’elle souffre parfois d’une réputation peu avantageuse lorsqu’il s’agit du marché du travail. Si le système fiscal français est en effet historiquement perçu comme une épine dans le pied de l’économie du pays, il est devenu au cours de ces dernières années l’un des plus attrayants en matière de dépenses pour la recherche et le développement. La France est ainsi le pays où il y a le plus de créations d’entreprise en Europe et se classe au 6è rang des destinations les plus attractives du monde.

Contre toute attente, comparée à d’autres marchés européens, la France compte un nombre relativement faible d’offres d’emploi dans le secteur des technologies. L’hexagone a ainsi un meilleur équilibre entre la demande des entreprises et l’intérêt des candidats en recherche d’emploi sur ce secteur que les autres pays européens. En effet, grâce à l’intérêt croissant manifesté par les chercheurs d’emploi dans le secteur des technologies sur le territoire, l’écart entre l’offre et la demande s’est réduit de 5 % entre le 2è trimestre 2013 et le 2è trimestre 2015 en France et de 25% à Paris.

Car si la France est une des terres promises pour le secteur de la Tech, c’est bel et bien Paris qui est sans surprise le plus grand pôle d’attractivité de l’hexagone. La capitale concentre la majorité des emplois et des besoins en talents technologiques hautement qualifiés. En effet, la part de chercheurs d’emploi souhaitant occuper un poste dans le domaine des technologies à Paris est environ cinq fois supérieur à celle de l’ensemble de la France. Il s’agit là de la plus grande différence enregistrée dans le cadre de cette étude sur les marchés européens entre un pôle technologique et le pays où il se situe. Paris s’impose d’ailleurs comme le troisième hub technologique mondial.

En termes de qualifications, La France est le premier fournisseur de diplômés de premier cycle en informatique d’Europe. Les candidats les plus qualifiés sont quant à eux également très présents dans l’hexagone au vu des intitulés de postes les plus recherchés. Les trois postes les plus recherchés sont les mêmes que l’on se concentre sur Paris ou que l’on prenne en compte l’ensemble des données du pays : en première position « Ingénieur / Développeur Web », suivi par « Data Scientist » et enfin « Ingénieur/Développeur Java ». Il faut attendre le pied du podium pour voir la capitale se différencier. La quatrième recherche la plus effectuée à Paris comprend les termes suivants « Designer/développeur/ingénieur UI/UX » tandis qu’à l’échelle nationale le poste de « Développeur PHP » est prisé.

La mobilité internationale, une composante inéluctable du secteur des technologies

Le marché des technologies est en effet caractérisé par la grande mobilité des travailleurs spécialisés. L’Europe fait face à une concurrence féroce des pôles technologiques américains tels que San Francisco, San José, Seattle (Washington) ou Austin (Texas) qui ont un fort pouvoir d’attraction sur les candidats qualifiés. Les données d’Indeed ont montré que les offres d’emploi dans le domaine de l’informatique et des mathématiques sont deux à trois fois plus susceptibles d’être consultées par des candidats internationaux que d’autres offres d’emploi aux États-Unis. Dans une moindre mesure, l’Europe est également confrontée à la concurrence des pôles technologiques d’Asie et de la région Pacifique, qui deviennent plus agressifs dans leur recrutement et l’attraction des talents.

A l’échelle européenne, si l’Allemagne est le pays qui propose le plus d’offres d’emplois dans le domaine des technologies ce sont pourtant deux pays anglophones qui enregistrent le plus fort taux d’intérêt de la part des candidats : l’Irlande et le Royaume-Uni, portés principalement par le pouvoir d’attraction de deux villes, Dublin et Londres. La France et les Pays-Bas arrivent en troisième et quatrième position.

Le Royaume-Uni, l’Irlande et les Pays-Bas sont les trois pays où les offres d’emploi liées au secteur des technologies sont nettement plus consultées par des candidats résidant dans d’autres pays que les autres offres d’emploi. Les sites irlandais et néerlandais enregistrent en effet deux fois plus de clics provenant de l’étranger pour les offres en informatique et en mathématiques que pour les autres offres, le site britannique enregistre quant à lui une consultation 2,4 fois plus importante.

« Les nouvelles technologies et l’innovation ont souvent été associés aux Etats-Unis et à la Silicon Valley. Depuis quelques années la France a entrepris de faire entendre sa voix dans ce domaine et compte déjà de très belles réussites. » explique Tara Sinclair, économiste chez Indeed. « La French Tech ne cesse de faire parler d’elle au-delà des frontières et le gouvernement français semble vouloir favoriser davantage l’innovation et le développement à l’instar des dernières annonces faites par le Ministre de l’Economie. La France est en passe de devenir un acteur majeur du secteur des technologies et cela impacte directement le marché du travail. »