logo emc2 - pubdigitale

Big Data & Retail: l’évolution des usages numériques dans le e-commerce

Alors qu’Amazon a célébré son 20e anniversaire, EMC revient sur l’évolution du retail ces vingt dernières années et ce que l’on peut attendre dans les années à venir.

Amazon doit majoritairement son succès à toutes les données collectées. En effet, le site a pour habitude d’utiliser les données clients pour simplifier l’expérience utilisateur mais aussi la personnaliser. L’idée qu’une boutique en ligne puisse recommander de nouveaux produits en se basant sur les précédents achats a été une vraie révolution, ainsi qu’un premier indicateur du potentiel de l’analyse Big Data.

Au cours des vingt prochaines années, les achats en ligne continueront à prendre de l’ampleur jusqu’à dépasser complétement la vente en magasin – dans la mesure où les commerçants devront innover de manière significative pour devenir pertinent. Où se situe le Big Data dans cette évolution ? Décryptage par EMC, spécialiste mondial de la gestion de données.

La technologie va renforcer l’expérience client

De nombreuses boutiques vont se transformer en simple vitrine pour des produits qui ne pourront être achetés qu’en ligne. De leur côté, les acheteurs vont de plus en plus tirer parti des données à leur disposition, afin d’obtenir le prix le plus bas avec la meilleure expérience client possible. L’amélioration de l’expérience client jouera également sur la fidélité des consommateurs.

La technologie sera essentielle afin d’assurer aux consommateurs une expérience client homogène et personnalisée à chaque point de contact. Aujourd’hui, les e-commerçants peuvent, à la demande, rappeler les dates d’anniversaire. Dans un futur proche, non seulement les anniversaires imminents seront rappelés, mais l’analyse prédictive sera en mesure de choisir le cadeau parfait et même de rédiger le mot qui l’accompagne.

Accroitre l’utilisation mobile

Si le futur du retail est prédictif, il est aussi mobile. Toutes les boutiques en ligne pourront être créées en premier sur mobile avant d’être développées sur desktop. Stockés et puisés dans de vastes lacs de données, nos profils en ligne vont devenir de véritables assistants shopping, recommandant de nouvelles expériences basées sur les goûts et habitudes de chacun. Certaines actions lors de l’achat ne seront plus faites par le consommateur mais par des outils numériques, et les clients pourront avoir confiance dans les choix que la technologie fera à leur place, qui devront être aussi bons voire meilleurs que ceux qu’ils auraient pu faire par eux-mêmes.

En parallèle, cette révolution digitale va aussi connaitre le déclin de l’achat impulsif. Combiner big data, mobile et réseaux sociaux signifie trouver exactement ce que l’on souhaite, quand on veut et au prix le plus bas. Les jours de repérage à travers différentes boutiques et l’hésitation  sur le moindre produit sont révolus, une tendance qui impactera la façon dont les marques commercialisent leurs produits.

Répondre aux besoins des clients

Au final, il y a toutes les raisons de croire que la manière dont les produits sont vendus va évoluer. Les réseaux sociaux offrent des services qui vont chambouler l’industrie, permettant aux utilisateurs de commander à la demande et impactant donc, entre autres, le système de livraisons. L’expérience intégrale sera beaucoup plus axée sur la rencontre avec les besoins du client plutôt que ceux de la compagnie de livraison ou le marchand.

La transformation numérique ouvre de nouvelles portes aux commerçants ainsi qu’aux consommateurs, qui bénéficieront d’une expérience client plus diversifiée au cours des vingt prochaines années.

// Articles sur le même sujet: